Chirurgie de la Hernie Discale Cervicale

Chirurgie de la Hernie Discale Cervicale

L’ablation chirurgie d’une hernie discale cervicale responsable d’une douleur de névralgie cervico-brachiale invalidante résistante au traitement médical conservateur depuis au moins six semaines permet de lever la compression et de libérer la racine nerveuse et/ou la moelle épinière.

Cette intervention se fait sous anesthésie générale.

Pour accéder à la colonne vertébrale cervicale, le chirurgien pratique une incision chirurgicale limitée à la face antérieure du cou. Ceci permet au chirurgien l’ablation du disque intervertébral afin de visualiser la hernie compressive et de la retirer à l’aide de loupes chirurgicales. La mobilisation de la racine nerveuse n’est pas nécessaire.

Le disque intervertébral est ensuite remplacé par une cage solidarisant les deux corps vertébraux sus et sous-jacent ou par une prothèse cervicale maintenant la mobilité entre les vertèbres. Le choix entre cage ou prothèse tient compte de plusieurs paramètres propres à chaque patient.

Un drain est posé en fin d’intervention permettant de limiter le risque de constitution d’un hématome. Le patient est, le plus souvent, levé le soir de l’intervention et la durée d’hospitalisation est, le plus souvent, de deux à trois nuits. Des difficultés transitoires à la déglutition ou à la phonation peuvent se rencontrer dans la période post-opératoire.

Une marche quotidienne et une mobilisation est recommandée après l’intervention. Le port d’un collier mousse peut être prescrit pendant la période post-opératoire.

Reprise de sport et des activités physiques, de même que la reprise des activités professionnelles sont des éléments variables, à ajuster selon les cas.

QUELS SONT LES RISQUES CHIRURGICAUX ?

  • Infection du site opératoire, très rare.
  • Hématome post-opératoire pouvant nécessiter une évacuation et un drainage.
  • Trouble neurologique et de la main des doigts et du bras moteur ou sensitif.
  • Douleurs résiduelles cervicales, le plus souvent par contracture des trapèzes sont habituelles et transitoires.

Important :
Le but de cette page est pédagogique et informatif. Elle ne se prétend pas être exhaustive ou assurant une information officielle quand à la pathologie concernée.
Elle ne remplace pas les explications fournies par votre chirurgien, et les fiches d’information patients disponibles sur le site de la Société Française de Chirurgie du Rachis : sfcr.fr